Le Centre Photographique d'Île de France - CPIF

Vous êtes ici

Précédent

Le Centre Photographique d’Ile-de-France (CPIF) est un centre d’art contemporain d'intérêt national conventionné dédié à l’image fixe et en mouvement.

Il soutient les expérimentations des artistes français ou étrangers, émergents ou confirmés, par la production d’œuvres, l’exposition et l’accueil en résidences (Atelier de recherche et de postproduction et résidence internationale). Il est attentif aux relations que la photographie contemporaine entretient avec les autres champs de l’art, notamment l’image en mouvement, l’installation, le numérique...

Trois expositions par an interrogent les pratiques hétérogènes de la photographie, les démarches réflexives ou conceptuelles qui s’articulent avec le modèle documentaire (valeur, forme et question du référent), et qui s’intègrent dans le champ de l’art contemporain.

Terrain de rencontres sensibles, le CPIF joue également un rôle de « passeur » entre les artistes et les publics : il conçoit des actions de médiation à la carte (visites dialoguées, conférences, workshop, rencontres), propose des ateliers de pratiques amateurs (numérique et argentique), et développe à l’année des projets de résidences et d’ateliers pratiques en milieu scolaire.

Créé en 1989, le CPIF est situé dans la graineterie d’une ancienne ferme briarde. Son architecture et sa vaste surface d’exposition de 380 m2 en font un lieu unique en France.

Jours et horaires d'ouverture :

Pendant les périodes d'exposition uniquement.

  • Du mercredi au vendredi de 13h à 18h
  • Les samedis et dimanches de 14h à 18h
  • Autres créneaux horaires sur rendez-vous
  • Fermeture les lundis, mardis et jours fériés

Réservation indispensable : http://www.cpif.net/fr/programme/daphne-le-sergent-silver-memories

Entrée libre
Visite commentée gratuite chaque dimanche à 15h
Visites de groupes gratuites du mardi au vendredi, sur réservation au 01 70 05 49 83

Adresse
Centre photographique d'Ile de France
107, avenue de la République
Cour de la ferme briarde 77340 Pontault-Combault
T.01 70 05 49 80 - contact@cpif.net

Site internet CPIF : http://www.cpif.net/

Ipáamamu - Histoires de Wawaim // Les précipités #6

Du 23 janvier au 10 avril 2022

Un projet mené par Eléonore Lubna et Louis Matton

Pour leur première exposition dans un centre d’art contemporain, Eléonore Lubna et Louis Matton nous proposent des récits de luttes du peuple Awajún en Amazonie péruvienne.
Les deux artistes mettent en place un processus créatif collaboratif susceptible de construire une mémoire partagée.

Ipáamamu - Histoires de Wawaim est un projet collectif menée par Éléonore Lubna et Louis Matton.

En 1979, dans la région de l’Alto Marañón (Pérou), la communauté native de Wawaim s’oppose au tournage sur ses terres du long-métrage Fitzcarraldo de Werner Herzog (1982). Pendant neuf mois, la lutte est menée par les habitants de la communauté et leurs représentants du Conseil Awajún et Huambisa, aussi bien sur le terrain juridique que médiatique. Le conflit aboutira à une réaffirmation des droits des populations natives, en accélérant l’émergence de nouvelles formes d’organisations collectives jusque-là inédites en Amazonie péruvienne.

Une quarantaine d’années plus tard, le projet collectif Ipáamamu - Histoires de Wawaim, réalisé au sein de la communauté de Wawaim rend compte du long combat des Awajúns pour l’autodétermination.

C’est à partir de 2016 qu’Eléonore Lubna et Louis Matton constituent un groupe de recherche réunissant des habitants de Wawaim, des leaders Awajún, des chercheurs en sciences sociales ainsi que des militants européens. Ensemble, pour raconter des pans de l’histoire moderne du peuple Awajún à plusieurs voix, ils réunissent des récits visuels et textuels – péruviens, nord-américains et européens – produits depuis les années 1950. 

Ainsi, le film Land der bitterkeit und des stolzes (Terre d’amertume et de fierté) – co-réalisé en 1981 par Nina Gladitz et le Conseil Awajún et Huambisa – sera rediffusé pour la première fois en Europe depuis 1982. Celui-ci fait notamment le récit du conflit avec la Wild Life Film Company de Werner Herzog, 

Au gré de plusieurs séjours au Pérou, les deux artistes s’attachent à faire revivre des événements aux travers des récits de celles et ceux qui les ont vécus. Pour ce faire, ils procèdent entre autres à la réalisation d’un film d’entretiens intitulé Chichasmi et travaillent collectivement à la fabrication de poteries au sein de l’atelier de la céramiste Amalia Wisum Chimpa. Ces terres cuites donnent une nouvelle forme aux récits et placent l’artisanat Awajún au cœur de la narration.

Dans un dialogue entre passé et présent, désireux de témoigner de l’actualité des Communautés Natives Awajúns, Lubna et Matton présentent également deux corpus photographiques distincts. 

Un premier, réalisé par les deux artistes, rend compte d’un quotidien de la communauté de Wawaim.

Le deuxième, dont l’auteur est le leader Awajún Bernabe Impi Ismiño, donne à voir sous la forme d’un diaporama l’organisation quotidienne des Awajúns participant à la mobilisation – aujourd’hui nommée Baguazo – les ayant opposé en 2009 à l’état péruvien. En effet, ces derniers résistaient à la politique extractiviste du gouvernement d’Alan García Pérez et à la signature du traité de libre-échange entre le Pérou et les États-Unis. En juin 2009 le lieu-dit Curva del Diablo et la ville de Bagua devinrent le théâtre d’affrontements sanglants entre la police et les autochtones.

L’exposition présente des éléments – productions d’époques, d’auteurs et d’intentions diverses – rassemblés par des liens historiques et sensibles, qui font émerger des tensions créatrices de sens et nourrissent un récit collectif.

Courant 2022, Ipáamamu - Histoires de Wawaim trouvera son prolongement dans la parution d’un livre. Celui-ci accueillera des photographies, des reproductions d’œuvres, d’articles de presse, de documents et d’archives ainsi que des contributions de chercheurs et d’universitaires.

Autour de l'exposition : 

· Vernissage de l'exposition

Samedi 22 janvier à 15h
Réservation impérative au 01 70 05 49 80 / contact@cpif.net

Navette gratuite, sur réservation
Départ à 14h15 depuis Paris, Bastille (Opéra)
Retour estimé vers 18h30 sur Paris.

· Rencontre dialoguée avec l'artiste

Samedi 12 février à 15h
Réservation impérative au 01 70 05 49 80 / contact@cpif.net

Navette gratuite, sur réservation
Départ à 14h15 depuis Paris, Bastille (Opéra)
Retour estimé vers 18h30 sur Paris.

· Sam'di en famille

Samedis 29 janvier, 5 mars et 2 avril 
Des jeux et activités pour petit·e·s et grand·e·s afin de découvrir l'exposition autrement !

À partir de 5 ans, gratuit, sur inscription : adele.rickard@cpif.net / 01 70 05 79 80

· En un clin d'œil

Les 24 et 25 février
Des après-midis créatifs pour les 7 - 12 ans
10 euros, sur inscription, go^uter offert

Ipáamamu - Histoires de Wawaim est un projet réalisé avec l’aide du Centre National des Arts Plastiques et sélectionné par la commission mécénat de la Fondation des Artistes qui lui a apporté son soutien